• English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano

Utilità

Vos vacances entre mer et montagne ...
Vos vacances entre mer et montagne ...
Vos vacances entre mer et montagne ...
Vos vacances entre mer et montagne ...
Vos vacances entre mer et montagne ...
Vos vacances entre mer et montagne ...
Vos vacances entre mer et montagne ...
Riviera dei Fiori

Les villages aux alentours d’Imperia: à cheval sur le territoire italien et le territoire français...
La province ligure d’Imperia est une frontière terrestre. En effet, entre la Villa Hanbury, Les Balzi Rossi et la ville de Menton, le vert du drapeau tricolore italien devient bleu, vous êtes déjà en France, sur la Côte d’Azur. Aujourd’hui, l’Union Européenne signifie, le mélange des populations, la suppression des douanes, mais autrefois, les “passeurs” escortaient des bandits le long des rudes sentiers de montagne, des contrebandiers qui, d’un pays à l’autre, se déplaçaient dans la clandestinité la plus absolue. D’un point de vue touristique, la première grande surprise vous attend justement à la frontière: En effet, un petit “train des merveilles” part de Vintimille (convoi normal de ligne, Trenitalia) remonte la Vallée de la Roja et traverse le tunnel du col de Tende à 1300 mètres d’altitude, et rejoint les pistes de ski de Limone Piemonte situé dans la Vallée Vermenagna et poursuit par Cuneo et Turin. Le tracé, ardu et panoramique, comporte d’impressionnants viaducs et des tunnels à la forme hélicoïdale, qui serpentent un peu sur le territoire italien, un peu sur le territoire français (Breil avec le délicieux Lac des Cygnes, Saorge, Briga, Tende), en contact avec le Parc National du Mercantour et les célèbres paysages rocheux.

De Vintimille à Imperia, l’arrière pays ligure est parsemé de villages médiévaux qui prennent la forme d’une mosaïque le long des vallées des rivières Nervia et Argentina et dont l’intérêt naturaliste est extraordinaire. A Vallecrosia, ne manquez pas le “Museo della canzone” (Musée de la chanson) du regretté Erio Tripodi (aménagé dans trois wagons “centoporte” d’une locomotive à vapeur qui date de 1910). De la route nationale Aurelia, la première déviation, en direction du nord, vous conduit à Dolceacqua, un village perché sur un rocher. La partie ancienne du village, dominée par le château des Doria, est séparée du bourg par un pont à dos d’âne, immortalisé en 1884 par Claude Monet, dans une de ses peintures (Le château de Dolceacqua). Accordez-vous une pause gastronomique, un excellent prétexte pour goûter le «Rossese» de Dolceacqua, le vin rouge le plus important de la Ligurie, vigoureux, à déguster à température de cave avec des plats consistants (qui ne manquent certainement pas dans la zone: ragout de chèvre et de haricots, gibier, lapin en cocote aux olives, champignons, «brandacujun» à base de stockfish...). Avec la voiture, continuez ensuite tout droit jusqu’à Pigne. Il s’agit d’une célèbre station thermale aux eaux chlorées et sulfurées (un superbe hôtel 4 étoiles et des possibilités infinies pour se faire “choyer”). Le village est un dédale de ruelles étroites typiques appelées «chibi» qui s’anime autour de la précieuse église dédiée à «San Michele» construite au quinzième siècle. Mais le charme de Pigna réside intensément dans l’habitat environnant, presque «dolomite», riche en faune et en flore que vous pourrez admirer en montant dans les nombreux refuges de montagne (Melosa, Grai…). En ce qui concerne le shopping, ne manquez pas les haricots (frais et secs) qui, tout comme dans les villages proches de Badalucco et Conio, sont cultivés en terrasse, et entrent de plein droit dans de nombreuses recettes locales, parmi lesquelles, le ragout de chèvre, ou tout simplement assaisonnés avec quelques gouttes d’huile d’olive extra-vierge, des oignons et du poivre.

Redescendez maintenant vers le sud par la route déjà parcourue, à droite, poursuivez en direction de Rocchetta Nervina, connue pour les refuges Paù et Testa d’Alpe (1457 mètres) et pour les opportunités de rafting, sur l’Alta Via dei Monti Liguri. A gauche, vous arrivez doucement au village ensoleillé d’Apricale, aux nouvelles magies du village historique, aux événements culturels, et le 8 septembre, à la fête des “pansarole” (beignets sucrés). Après Apricale, vous pouvez choisir le croisement qui monte à Bajardo et à Castelvittorio, ou bien descendez à Perinaldo. Bajardo, situé dans un paysage panoramique presque alpin, est un véritable plongeon dans le moyen-âge, notamment grâce au folklore des reconstitutions. Une spécialité à ne pas manquer est les tartes salées au fromage local et aux herbes des champs, cuites, comme le veut la tradition, dans toutes les maisons. Castelvittorio, compte à peine 400 habitants, et vous offre en revanche la tranquillité de ses oliveraies et de ses petites églises, à 400 mètres d’altitude, une poignée de maisons avec un campanile perchés sur la roche. En revanche, si vous descendez à Perinaldo, vous rencontrerez un observatoire astronomique connu dédié à Gian Domenico Cassini, scientifique et astronome du XVIIème siècle qui calcula les orbites des planètes Jupiter et observa les systèmes de Mars et Saturne. A partir de Perinaldo, vous aurez à nouveau 3 excellentes alternatives : la première à l’ouest, aboutit à San Biagio della Cima, terre du vin Rossese, de roses, et surtout lieu de naissance de Francesco Biamonti (1928-2001), l’un des plus importants et “silencieux” narrateurs ligures du siècle dernier. Il nous reste de lui quatre romans (L’angelo di Avrigue, Vento largo, Attesa sul mare, Le parole la notte) et un cinquième, un incipit convaincant (Il silenzio), une œuvre à la trame magnifique et même inoubliable, dans laquelle, la Ligurie occidentale et la contemporanéité sont décrites avec des touches impressionnistes et lyriques, sans l’amertume de vivre un temps. La seconde alternative vous entrouvre Seborga, petite principauté d’Italie (l’actuelle “prince” est Giorgio I), d’une grâce nostalgique poignante aux ruelles typiques ombragées et un parvis d’une église où se célèbre d’innombrables mariages.

Enfin, encore plus à l’est, vous pouvez monter à San Romolo, à 800 mètres d’altitude, et de là, pourquoi pas après avoir effectué une pause nécessaire dans une “trattoria” ou au mini-golf, descendez vers San Remo en 15 minutes, par la route côtière qui offre un paysage à en couper le souffle. Le long de la route nationale Aurelia, rendez-vous maintenant à Levante, réservez quelques heures à la merveilleuse Bussana, et continuez vers Arma di Taggia et successivement, vers l’arrière-pays, Taggia. La localité est célèbre pour sa vieille ville, le magnifique couvent dédié à San Domenico, encore aujourd’hui lieu d’art et de culture, et bien sûr les olives qui portent ici le nom de “taggisca”. De Taggia, remontez le cours du torrent Argentina jusqu’à Badaluco, la terre des haricots, des peintures murales, des céramiques. Quand vous repartez, Molini et Triora sont désormais à deux pas. Molini doit justement son nom aux moulins où autrefois les châtaignes, les céréales et parfois les olives étaient broyées (mais la localité est également célèbre pour la fête des escargots, qui sont laissés pendant des heures et des heures dans une infusion « d’Ormeasco », un vin rouge local). En revanche, Triora, doit sa gloire retentissante... aux sorcières, il en reste d’intéressants témoignages dans le bourg à commencer par le « Museo della Stregoneria » (Musée de la sorcellerie), un labyrinthe émouvant de ruelles et d’anciennes maisons. Les sorcières furent condamnées par le tribunal de Gênes, après avoir subies de cruelles tortures. Douze sorcières présumées de Triora (“femme aux coutumes trop faciles”) montèrent en effet à l’échafaud à l’occasion de la terrible sécheresse et des famines de 1588, mais il est aussi probable qu’à cette époque obscure, elles furent victimes de commérages et de médisances.

En ce qui concerne le shopping, le pain local de campagne, rond de petite taille, qui nourrissait autrefois les pasteurs et les paysans, est aujourd’hui un achat indispensable : élaboré avec de la farine intégrale, riche en fibre et en protéines, il se conserve frais pendant une semaine, idéal pour accompagner vos envies les plus gourmandes.

Sanremo, IM
Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.

Routes

Versilia
Versilia, une des premières grandes...
La Côte d’Azur
La Côte d’Azur et la Principaut...